formation agriculture

Faire ses études dans l’agriculture et l’agroalimentaire

Le secteur de l’agriculture ou l’agroalimentaire reste largement accessible. Il existe une multitude d’options pour accéder aux métiers de ces secteurs, après une formation réalisée par voie scolaire ou en apprentissage avec des cours, enseignements professionnels et stages.

Une grande diversité de parcours

Commençons par le BTSA ; le brevet de technicien supérieur agricole. Il est accessible après deux ans de formation et se prépare principalement dans les lycées agricoles. Aujourd’hui, il se décline en 19 spécialités et couvre 6 secteurs professionnels : agroéquipement, aménagement, commerce, production, services, transformation.

Il existe également la possibilité de passer par la case prépa agro-véto pour accéder aux grandes écoles du secteur ; école d’ingénieurs, vétérinaire ou école normale supérieure, accessibles après la réussite à un concours. Cette option est actuellement proposée par environ 50 lycées et la sélection se fait sur dossier pendant la terminale via le portail APB.

La prépa TB (technologie et biologie) reste une opportunité pour les bacs technologiques. Il existe une dizaine de classes préparatoires de ce type et elles s’adressent uniquement aux titulaires d’un bac STL ou STAV. Cependant, pour ceux qui souhaitent éviter la case prépa, il y a l’option écoles d’ingénieurs agro postbac. Quatre écoles affiliées à la FESIA, sélectionnent des bacheliers scientifiques puis les forment pendant cinq ans au métier d’ingénieur agronome. Ce sont l’ESA d’Angers, Purpan (Toulouse), l’ISA (Lille) et l’ISARA (Lyon).

Des écoles d’ingénieurs sur prépa et de nombreux débouchés

AgroParisTech, Agrocampus Ouest, Montpellier Supagro et Agrosup Dijon sont quatre des écoles nées du regroupement des écoles du ministère de l’Agriculture. Elles proposent des formations agricoles, agronomiques ou agroalimentaires. A côté de ces écoles, l’on retrouve d’autres établissements issus de regroupements d’écoles, à l’instar de VetAgroSup dans le Rhône et Oniris à Nantes (regroupement d’écoles d’ingénieurs et des écoles vétérinaires). Il y a aussi Bordeaux Sciences Agro, l’ENSAT (à Toulouse) et VetAgroSup (à Clermont-Ferrand).

Ces établissements sont généralement accessibles après avoir réussi le concours de la banque de concours communs agro-véto, destinés aux élèves issus d’une prépa BCPST-Véto ou d’une prépa TB. Ils sont également ouverts aux admissions parallèles, après un BTSA, un BUT ou une licence.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *