usine agroalimentaire

Le Panorama français de l’Agroalimentaire en 2015

Alors que la France se numérise et se digitalise chaque jour un peu plus, le secteur agroalimentaire reste le premier secteur d’emploi du pays, et son panorama change également pour aujourd’hui prendre la forme d’un secteur composé de chefs d’entreprises, avec une production de plusieurs centaines de millions d’euros chaque année. Quand la ruralité perd peu à peu du terrain, l’Industrie Agro-Alimentaire (IAA) se définie depuis plusieurs années comme la première industrie de France.

L’IAA en France : Un Panorama « en chiffres »

Il est important de noter que les chiffres ici sont les derniers obtenus par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) et correspondent à la situation de l’Industrie Agro-Alimentaire au 31 Décembre 2012.

Le secteur de l’industrie manufacturière en France compte quelque 3 millions de travailleurs. Avec plus de 425 000 employés, l’IAA emploie à elle seule 14,5% des actifs de l’industrie manufacturière française.
Ainsi l’IAA contribue avec ses 15 788 entreprises à 7,2% des industries manufacturières, l’artisanat commercial exclu, qui lui compte 20,6% du nombre d’entreprises manufacturières françaises. Ainsi l’IAA atteint 18,5% du chiffre d’affaires de l’industrie manufacturière de l’hexagone, qui correspond à 165 190 millions d’euros. La valeur ajoutée de l’IAA s’élève ainsi à 14.7% des industries manufacturières, soit 31 518 millions d’euros.

Quel constat aujourd’hui, et quel avenir pour l’IAA ?

Alors que la production des IAA diminue depuis 2012, on constate que cette baisse est générale, et atteint toutes les filières. Bien que l’excédent commercial fléchit légèrement, avec pour cause le dynamisme des importations qui ralentit, il reste cependant stable et soumis aux variations de la demande. Toutefois, le chiffre d’affaires de l’IAA continue sa progression, notamment en raison de la hausse des prix, qui va à contrario des cours des matières premières céréalières et oléagineuses.
Avec ces constatations, qui définissent bien l’IAA comme un secteur productif et stable, on remarque également que la consommation des ménages reste constante, faisant fi de la hausse des prix.

Ainsi, les perspectives de production restent prometteuses, et annoncent la poursuite de la progression positive. Toutefois, il faut noter que le nombre d’employés de l’IAA diminue chaque année, avec une perte d’environ 1,7% par an, soit près de 48 000 emplois.

1 réponse
  1. le frelon vert
    le frelon vert says:

    L’agroalimentaire n’est qu’une mafia à la solde des gros céréaliers,des supermarchés et des multinationales fabricants pesticides et brevetant le vivant, le tout avec des milliards de subventions publiques. Qu’elle crève comme elle fait crever nos rivières, la faune et la flore, et au passage les ouvriers agricoles, et bientôt nos enfants.

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *