L’agriculture au féminin

L’agriculture au féminin

Dans les Côtes-d’Armor, les femmes ne représentent que 31 % des travailleurs agricoles. Parmi elles, 27 % seulement sont responsables d’exploitation. Gaëlle Abily, vice-présidente du conseil régional chargée de l’égalité et de l’innovation sociale, a donné quelques pistes pour attirer les femmes au monde de l’agriculture.

Les raisons de l’absence

La maigre présence des femmes dans les exploitations agricoles est due tout d’abord, selon Gaelle Abily, à la méconnaissance du métier qui nécessite d’être constamment mis en valeur. La faible attractivité du métier vient s’allier à un manque d’orientation, notamment pour les femmes, ce qui explique aussi le manque de présence féminine dans les centres de formation agricole malgré la dépénibilisation du travail grâce a la croissante mécanisation du secteur.

Selon Gaelle Abily, la mixité dans le travail n’est pas respectée. Une question sur laquelle il est urgent de travailler. Pour faire respecter la mixité dans le milieu agricole, il s’agirait de commencer par l’éducation de sorte à déconstruire les stéréotypes misogynes  autour du travail agricole comme. Aussi, la prise en compte des circonstances féminines est un préalable indispensable à leur insertion dans le monde de l’agriculture. Enfin, les responsables gagneraient à se pencher sérieusement sur l’écart de salaire entre homme et femme dans le secteur, estimé à 27 %.

Quelles sont les démarches à suivre ?

Gaelle Abily signale que dans la région et particulièrement à Loudéac, le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) a mis en place un module « découverte des métiers » qui est  actuellement en cours d’action et est suivi par une dizaine de femmes. Ce module vise à orienter les femmes dans leur insertion professionnelle, à les accompagner dans leur découverte des accès à la formation, à les rapprocher de métiers méconnus comme les métiers agricoles, et à traiter les problématiques liées à l’équilibre organisationnel entre vie privée et professionnelle (garde des enfants, mobilité géographique…Etc.)

 

Crédit photo : Awia

1 réponse
  1. FreeJazzMan
    FreeJazzMan says:

    Et encore, si ça n’était que l’agriculture…
    Dans la majorité des secteurs (et dans tous les postes à responsabilité), les femmes sont sous-représentées. On dit parfois que la condition féminine s’est largement améliorée, mais quand je vois ce genre de chiffres, je me dis que la société a encore un long chemin à faire…

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *