Les engrais

Les engrais : le point sur ces catalyseurs agricoles

L’accroissement de la population mondiale rend nécessaire le développement du rendement agricole afin de subvenir aux besoins alimentaires du plus grand nombre. Cela est notamment possible en augmentant le domaine des terres fertiles et en développant certaines espèces spécifiques. Qu’ils soient naturels ou chimiques, les engrais sont aujourd’hui des éléments indissociables de l’agriculture contemporaine. Si leur efficacité n’est plus à prouver, il semblerait qu’ils ne soient pas sans danger sur le long terme. Explications…

Développer le domaine cultivable

En défrichant de vastes portions de terre et en aidant à la fertilisation de zones improductives par l’utilisation d’engrais, les hommes ont considérablement développé le domaine cultivable. Des études agronomiques ont également été faites afin de sélectionner les plantes les plus productives, les plus riches et les moins fragiles, et de trouver les moyens d’en améliorer constamment le rendement, par le biais des engrais par exemple.

Comment les engrais peuvent-ils être à la fois bénéfiques et dangereux ?

Pour l’agriculture à grande échelle, on utilise principalement des engrais chimiques qui aident à la production mais qui, à la longue, deviennent un poison mortel pour les sols et les eaux souterraines. En effet, les engrais sont constitués de matières destinées à augmenter la fertilité des sols en constituant un aliment supplémentaire et un complément nutritif pour les plantes. Les principaux engrais chimiques (les nitrates et les phosphates entre autres), tout en apportant cette alimentation nécessaire à une production rapide et abondante, deviennent dangereux car leur utilisation massive ne permet pas leur élimination naturelle. Ils sont alors absorbés par les sols et se mêlent aux eaux d’infiltration qui vont alimenter la nappe phréatique souterraine. Ils peuvent également être entrainés par les eaux de pluie vers les rivières qu’ils polluent. Les engrais naturels (fumier, eaux usées, guano), et les engrais biodégradables provenant des végétaux, haricots et fèves ne constituent quant à eux aucune menace écologique.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *