engrais

Conseil pour bien choisir son engrais

Bien jardiner nécessite de respecter la vie du sol tout en préservant sa fertilité pendant plusieurs années. Ainsi, choisir un bon engrais naturel organique possédant les besoins agronomiques requis est important. Dans cet article, nous vous expliquerons la démarche à suivre accompagnée de conseils pour jardiner comme un vrai professionnel.

Un jardinage qui respectent les phases lunaires contribuent à conserver la fertilité des sols. On privilégiera tout d’abord un bon apport d’humus puis une utilisation d’engrais organique d’origine végétale comme le compost et les algues ou d’origine animale comme le fumier, le sang ou la corne broyée. Ces engrais vont alimenter la grande diversité de micro-organismes présents dans le sol, qui les digèrent puis les transforment en éléments minéraux assimilables lentement par les végétaux et les plantes.

Le temps un facteur majeur

Une fois l’engrais déterminé, il vous faut l’épandre entre 2 à 3 mois avant la période de semi ou de plantation. Pendant plusieurs mois, ces intrants montreront une efficacité en libérant progressivement l’ensemble des minéraux. Contrairement à l’engrais chimique, qui possède une action d’assimilation très rapide par les plantes. Les engrais « coup de fouet » portent bien leur nom qui ont un effet immédiat sur ces cultures. Des risques liés à ces engrais sont réellement possibles, notamment en cas de mauvais dosage ou en cas d’absence d’éléments requis par le sol que la synthèse chimique ne peut pas concevoir (ex: humus).
L’épandage d’engrais peut également se fractionner en deux fois, ce qui permet d’apporter différents engrais notamment pour les cultures exigeantes. Plusieurs experts pensent que la meilleure période pour effectuer cet apport est durant la lune descendante.

L’engrais foliaire représente une alternative intéressante lorsqu’il y a eu un dérèglement climatique ou une maladie. L’assimilation de l’engrais foliaire se fait simplement et cela permet de lutter contre un potentiel affaiblissement d’une plante.

Une des règles d’or est de toujours bien respecter les doses indiquées sur les emballages.

L’importance des éléments chimiques pour ses plantes

L’azote et le feuillage

Les doses doivent être bien respectés afin de préserver le feuillage, la photosynthèse et le développement des végétaux. Parmi les éléments chimiques importants, il y a l’azote qui favorise la bonne croissance des tiges ainsi que des feuilles. Lorsqu’une plante pousse bien, c’est que la présence d’azote est réelle et suffisante.

Nos conseils :

Pour une libération rapide, mieux vaut privilégier des sources d’azotes sûres comme le guano et le sang séché, qui sont sans risque de brûlure. On les utilise pour combler l’apport d’engrais complet lorsqu’il y a eu un léger retard. Pour un effet plus lent, nous vous recommandons la farine de plume, la corne ou encore du tourteau de ricin. L’impact de ces engrais ne durent seulement qu’environ 3 mois.Dans le cas de certaines cultures, nous ne recommandons pas les engrais chimiques, puisque lorsqu’ils sont mal dosés, ils peuvent contribuer aux attaques de pucerons et provoquer des « secousses » pour les végétaux.

Le phosphore et les fleurs

Le phosphore présent en bonne quantité, contribue au bon développement de la formation des fleurs ainsi que l’amélioration de l’enracinement. Il est convoité pour toutes les plantes, rosiers et diverses fleurs d’ornement, mais aussi pour les légumes et les arbres fruitiers qui nécessitent de bien fleurir pour ensuite produire en bonne qualité et quantité.

Nos conseils :

Nous vous recommandons des engrais riches en phosphore comme l’anhydride phosphorique qui est présent avec différente teneur dans les produits suivants : à 25% dans la farine d’arêtes de poissons, à 10% dans la poudre d’os, à 8% dans le guano et à 30% dans le phosphate naturel. Ces produits sont souvent présents dans les engrais complets, qui sont fortement utilisés ces dernières années. Dans le cas du rosier, l’engrais que nous vous conseillons est le NPK 9-14-19.

A savoir : L’apport de phosphate naturel possède une action lente, par conséquent le temps d’impact de l’engrais se fait souvent d’une année à l’autre.

La potasse et les fruits

La potasse soutient la fabrication des protéines et améliore la résistance des végétaux contre plusieurs menaces : gel, parasites et maladies. Le développement des organes de réserve comme les racines, les tubercules et les bulbes est aidé grâce à la présence de cet élément chimique. La potasse contribue également à la croissance des arbres fruitiers et des légumes comme les melons et les tomates.

Nos conseils :

En cas de doute, notre conseil est de choisir un engrais complet avec une teneur plus riche en potasse qu’en azote. Dans le cas du gazon, la teneur en azote est plus forte avec un engrais NPK 10-2-2 alors que pour des tomates on recommande du NPK 4-6-6 et les fraises, du NPK 4-7-10.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *